Les clés du budget 2019

0 vote

Le budget 2019 a été voté lors du Conseil Municipal du 4 avril 2019.

Le budget 2019

Le budget 2019 de la Ville de Cognac s’inscrit dans le respect des trois engagements fondamentaux pris par l’équipe municipale :

● Ne pas augmenter les taux d’imposition (effectif depuis 4 ans) ;
● Maîtriser les dépenses de fonctionnement ;
● Orienter les investissements sur la voirie et les bâtiments communaux.

C’est dans le respect de ces principes que le budget de fonctionnement pour l’année 2019 a été réduit de manière significative en continuant les efforts déjà engagés en matière de frais de personnel, de frais généraux, complétés par une baisse des subventions aux associations qui participent ainsi à l’effort collectif.

Le budget 2019 est également marqué par une baisse significative des investissements afin de limiter le recours à de nouveaux emprunts.

Afin de donner une lisibilité comparative entre les prévisions budgétaires 2018 et 2019, le budget 2018 a été retraité. Dans les chiffres qui composent ce dossier, les dépenses et les recettes réalisées en 2018 sur les compétences petite enfance, musées et bibliothèque ont été retirées du budget prévisionnel.

La démarche de gestion rigoureuse qui se caractérise également par un encours de dette légèrement réduit, se poursuit, tout en tendant à maintenir un niveau de service élevé à la population.

Budget global 2019 -  voir en grand cette image
Budget global 2019
Total des dépenses et des subventions 2019 -  voir en grand cette image
Total des dépenses et des subventions 2019

Le mot de l’élu

Patrick Sedlacek, 1er adjoint chargé des finances

Qualifieriez-vous ce budget d’atypique et pourquoi ?

Le budget 2019 s’inscrit dans la continuité du contexte général que nous connaissons depuis plusieurs années : baisse des dotations, mais volonté de maintenir la qualité du service apporté aux habitants de Cognac. Il est néanmoins atypique en ce sens qu’au cours des exercices 2018 et 2019 plusieurs transferts de compétences ont été opérés de la ville vers l’agglomération de Grand Cognac : piscines, musées, bibliothèque, petite enfance. Ces transferts se traduisent par une baisse sensible du budget de fonctionnement de la Ville.

Malgré les contraintes, confirmez-vous que les taux d’imposition n’augmenteront pas cette année encore ?

Dans la construction de ce budget, nous nous sommes fixé plusieurs objectifs. Le premier d’entre eux était le maintien des taux d’imposition. Pour la quatrième année consécutive, ces taux n’augmenteront donc pas. Nous respectons nos engagements.

Les investissements en 2019 seront moindres que l’année passée. Mais quelles priorités gardez-vous ?

Parmi les objectifs que nous nous fixons, c’est la voirie et l’entretien des bâtiments communaux que nous allons privilégier. Cet objectif sera tenu dans un contexte de diminution des dépenses d’investissement par rapport à l’exercice 2018 qui fut une année lourde, notamment avec la fin de la réfection des quais.

Ces investissements modérés répondent-ils également à la volonté de limiter le recours à l’emprunt ?

La marge de manœuvre financière de la ville est très étroite entre une capacité d’épargne faible (différentiel entre les recettes et les dépenses de fonctionnement) et un niveau d’endettement qui, bien qu’il ait été réduit depuis plusieurs exercices, reste encore trop élevé. Nous devons donc adapter le volume d’investissements à cette situation.

Enfin, le taux d’endettement de la Ville reste-t-il dans des limites convenables ?

L’encours de la dette a diminué de 1 719 000 euros depuis 2015 (- 5,80 %) portant la capacité de désendettement de la Ville, si l’épargne n’était consacrée qu’au désendettement sans aucun investissement, à 11 années. Cela reste trop élevé, même si nous y sommes particulièrement attentifs et vigilants.

Cet article en PDF :

Budget 2019 - extrait MAG 79 -  PDF - 163.2 ko
Budget 2019 - extrait MAG 79