Désherbage des espaces publics

1 vote

Un arrêté municipal en date du 23 juillet 2012, portant sur la propreté de la Ville, précise que chaque occupant d’un logement, propriétaire ou locataire, est tenu d’entretenir son pas-de-porte, désherbage des trottoirs compris.

Arrêté du 23 juillet 2012

Chaque occupant d’un logement, propriétaire ou locataire, est tenu d’entretenir son pas-de-porte. Un arrêté municipal en date du 23 juillet 2012, portant sur la propreté de la Ville, précise que l’entretien des trottoirs et caniveaux dans les voies ouvertes à la circulation publique doivent être maintenues en bon état de propreté. Cette obligation concerne le balayage mais aussi le désherbage des trottoirs qui doit être réalisé sans recours à des produits phytosanitaires.

Désherbage géré par les services de la Ville

  • logements collectifs : cité de Crouin, cité des Rentes, cité de la Chaudronne, cité du Breuil ;
  • grands axes : avenue Victor Hugo, rue Elisée Mousnier, avenue Paul Firino-Martell, boulevard de Paris, route de Saint-Jean-d’Angely ;
  • centre historique de la ville et sur les quais ;
  • abords des bâtiments de la Ville au droit de la propriété.

Rappel

À Cognac, suite à un incendie survenu en juin 2018, un nouveau mode de gestion du désherbage est appliqué. Le désherbage thermique a été abandonné au profit du désherbage à l’eau chaude ce qui multiplie par 5 le temps de travail des agents des Espaces verts en charge de cet entretien.
Il est donc fait appel au civisme de chacun en incitant les habitants à désherber leurs trottoirs.
De nombreuses villes telles que La Rochelle, depuis 2 ans, ou encore Bordeaux depuis 5 ans, ont déjà opté pour cette méthode.

Consulter l’arrêté

POL 2012-19 - Propreté de la Ville -  PDF - 714.3 ko
POL 2012-19 - Propreté de la Ville

En ville, des herbes poussent entre les dalles et les pavés et dans les interstices du bitume ou du béton. Ces surfaces favorisent le ruissellement et par conséquent la pollution des cours d’eau, d’où l’importance de ne pas utiliser de produits chimiques pour le désherbage. Solution alternative, le désherbage à l’eau bouillante convient aux petites surfaces. Idéalement, vous pouvez intervenir une première fois dès la fin de l’hiver pour éviter la prolifération des herbes inesthétiques. Un balayage régulier dans les interstices permet d’éviter la germination des indésirables
Source : www.jardineraunaturel.org.