30 ans d’amitié Cognac Königswinter

0 vote

Samedi 28 septembre, à l’initiative du Comité de jumelage de Cognac, les 30 ans d’amitié entre Cognac et Königswinter ont été célébrés dans les rues de la ville. Retour en images sur cet événement.

Une déambulation de la fanfare « Les Gueules Sèches » et la chorale « Coll’n Song » sur le parvis de l’Hôtel de ville ont accompagné en musique cette célébration.

Discours de Michel Gourinchas

Messieurs les maires,
Mon ami Peter,
Mon cher Herbert,
Je suis très heureux de votre présence pour cette commémoration des 30 ans du jumelage des villes de Königswinter et Cognac.
Et je veux très sincèrement remercier et saluer Francis Hardy, celui grâce à qui ce jumelage a été possible.
Et en même temps je veux excuser Jérôme Mouhot, absent.
Parce que au commencement il a bien fallu la volonté de Francis Hardy et Gunter Hank.
Cognac a mis longtemps à s’engager dans des actions de jumelage.
Il faut également citer Robert Pinet qui a proposé cette ville des bords du Rhin au maire de Cognac.
Et dès la première visite l’affaire a été conclue. Sans doute tant Francis Hardy que Robert Pinet pourraient vous en dire bien plus que moi puisqu’ils l’ont vécu de l’intérieur.
Et depuis 30 ans les maires se sont succédé, mais l’amitié est restée très forte et les familles ont toujours plaisir à se rencontrer, à se recevoir, à prendre des nouvelles des familles.
Bien sûr nous en avons perdu en route, je pense plus particulièrement à notre regrettée Gerda pour laquelle nous avions une grande affection mais nous en gagnons des nouveaux. C’est la vie, nous avançons, mais sans oublier le passé et c’est bien dans cette volonté de conserver la mémoire mais aussi de dépasser les douleurs de l’histoire et elles sont encore fortes que j’ai voulu avec Peter et les deux comités de jumelage que nous nous retrouvions dans les environs de Verdun le 11 novembre 2018 afin de fleurir la tombe d’un soldat de Königswinter et de Cognac.
Et d’affirmer qu’aujourd’hui nos deux peuples sans rien oublier du passé doivent construire ensemble une Europe de la Paix.
Ce geste fort que nous fait Peter et moi, montre qu’au-delà de nos approches politiques différentes, nous avons un but commun promouvoir l’amitié entre les peuples.
Et c’est cela que je veux mettre en avant.
Alors pour que cette amitié soit possible il faut une volonté commune mais aussi des citoyens qui œuvrent pour qu’il en soit ainsi.
Je veux donc très sincèrement remercier Monique et Chantal pour le comité de jumelage de Cognac ainsi que toutes les familles accueillantes mais aussi mes amis Karl le président actuel des amis de Cognac, Karsten qui l’avait précédé et aussi avoir une pensée pour la famille Gartner qui a beaucoup oeuvré pour cette amitié entre nos deux villes.
Vive Königswinter, Vive Cognac !
Ville l’Allemagne, vive la France et vive l’Europe de la Paix !

Diaporama

30 ans jumelage Cognac Königswinter 30 ans jumelage Cognac Königswinter 30 ans jumelage Cognac Königswinter 30 ans jumelage Cognac Königswinter 30 ans jumelage Cognac Königswinter 30 ans jumelage Cognac Königswinter 30 ans jumelage Cognac Königswinter 30 ans jumelage Cognac Königswinter 30 ans jumelage Cognac Königswinter 30 ans jumelage Cognac Königswinter 30 ans jumelage Cognac Königswinter 30 ans jumelage Cognac Königswinter 30 ans jumelage Cognac Königswinter 30 ans jumelage Cognac Königswinter 30 ans jumelage Cognac Königswinter 30 ans jumelage Cognac Königswinter