Les clés du budget 2012

2 votes

Construit dans un contexte de fortes préoccupations économiques et sociales, la ville de Cognac a adopté pour 2012 son budget de fonctionnement et d’investissement.

Fidèle au cap qu’elle s’est fixée en début de mandat, la Ville poursuit ses efforts en matière de lien social, de proximité, d’amélioration du cadre de vie, de solidarité, d’attractivité du territoire et de respect de l’environnement. Un rôle d’autant plus indispensable dans le contexte économique actuel.

Un contexte difficile qui nécessite un effort partagé

  1. une baisse de la démographie qui entraîne moins de dotation de l’État pour le fonctionnement global de la collectivité
  2. moins de subventions européennes
  3. inquiétudes sur la mise en œuvre du fonds de péréquation des ressources intercommunales et communales qui pourrait coûter à la ville 80 000€ rien qu’en 2012.
  4. augmentation des tarifs de l’énergie, du carburant et des combustibles

Dans cette situation complexe, il faut que les efforts soient partagés et socialement justes afin qu’ils ne remettent pas en cause lien social et attractivité. L’objectif constant de la ville est également de continuer à maîtriser l’endettement et de dégager de l’autofinancement.

  • Baisse globale des subventions de 5% sans mettre en péril la solidarité sur notre territoire
  • Baisse des crédits de fonctionnement de 0,5 % pour les services de la ville tout en maintenant un haut niveau de qualité du service rendu aux Cognaçaises et aux Cognaçais.
  • Baisse des indemnités des élus de 5 %
  • 1,5 % d’augmentation des taux pour la taxe d’habitation, taxe foncière sur le bâti et non bâti. Cependant le taux de la taxe d’habitation reste le plus bas parmi ceux des villes moyennes de 10 à 80 000 habitants en France (147 villes de la Fédération des Villes Moyennes). De plus, la baisse de la taxe enlèvement des ordures ménagères annule pour les Cognaçais l’augmentation des taux pour l’impôt foncier.

Répartition des recettes et dépenses

Le budget 2012 a été voté en conseil municipal le 29 mars. Le budget 2012 intègre des efforts importants de rationalisation des coûts de dépenses tout en maintenant une offre de service de qualité.

Il s’équilibre à 31,8 millions d’euros en fonctionnement. Quant au budget d’investissement, il intègre pour 5,8 millions d’euros de dépenses nouvelles d’équipement.

Quelles sont les dépenses et les recettes de la collectivité ? Voici sur 100€ ce que donne la répartition des dépenses et des recettes fonctionnement et investissement compris : repartition Recettes Depenses

Les principales dépenses portent sur :

  • les crédits des services - un peu plus de 5 millions -
  • les charges de personnel - environ 15 millions -
  • les subventions aux associations (c’est une enveloppe de près de 1,7 million) et les contributions aux structures et établissements publics.
  • les charges financières
  • les autres charges dont une charge nouvelle : la péréquation [1]
    Graphique subventions asso -  voir en grand cette image"
    Graphique subventions asso

Les recettes proviennent principalement :

  • des produits des services et les recettes locatives
  • des impôts et taxes et les reversements Communauté de communes
  • des dotations et subventions (État, etc…)
  • recettes parafiscales

Un investissement exceptionnel

La ville poursuit également une politique d’investissement pour répondre aux attentes des Cognaçais et parce qu’investir, c’est continuer à transformer et embellir la ville. Le budget d’investissement total comprend un peu plus de 5,8 millions de travaux d’investissement nouveaux. Il est cette année plus important que les années précédentes.

La priorité sera donnée à la voirie et un effort sera fait pour investir afin d’apporter une réponse à la population en matière d’eaux pluviales. Dans le même temps, l’école Jules Michelet sera aménagée à la fois pour la partie restaurant scolaire et pour l’accessibilité, et la transformation des anciens abattoirs sera poursuivie. Un effort portera sur les travaux dans le but de faire diminuer la facture énergétique et pour mettre à niveau de nombreux bâtiments publics. Le quartier Saint-Martin verra des investissements importants en réponse aux vœux émis par les habitants et le Conseil de Quartier.

Schéma Budgets investissements -  voir en grand cette image"
Schéma Budgets investissements

Discours du Maire

Discours prononcé à l’ouverture du Conseil municipal du 29 mars 2012 :

discours du Maire sur le budget 2012 -  PDF - 178.1 ko"
discours du Maire sur le budget 2012

Le budget est divisé en 2 grandes parties : la section de fonctionnement et la section d’investissement. Chaque section est composée d’une colonne recettes et d’une colonne dépenses. L’ensemble de ces parties doit être équilibré.

La section de fonctionnement regroupe toutes les dépenses liées au fonctionnement de la collectivité (personnel, gestion courante…) et les recettes perçues (impôts, dotations de l’État..).

La section d’investissement concerne, pour les dépenses, les travaux, les équipements et le remboursement de la dette, et pour les recettes, les emprunts, dotations et subventions.

[1] La Loi de finances 2012 oblige les territoires les plus riches à contribuer financièrement au financement d’autres territoires moins « riches ». Pour Cognac, c’est le territoire de la Communautés de communes - et donc les communes - qui est concerné pour participer au fonds de péréquation. C’est environ 80 000 € estimés de participation pour la ville de Cognac pour cette année.